mercredi 28 juin 2017

Streusel aux abricots

J'ai déjà publié une recette de streusel aux abricots, mais dans une version plus épaisse. Cette fois, j'ai réalisé deux tartes moyennes, en doublant donc la quantité d'abricots. Il faut savoir que plus les abricots cuisent, plus, ils deviennent acidulés et savoureux. Bien respecter le temps de cuisson et surtout ajouter le streusel en court de cuisson et non pas tout de suite. 











Pâte :
150 g de farine
150 g de sucre
3 oeufs 
150 g de beurre tempéré
1 cc de levure chimique
1 sachet de sucre vanillé
1/2 zeste de citron
1 pincée de sel
1 kg d'abricots
Streusel : 
175 g de farine
100 g de beurre
100 g de sucre cristal
1 sachet de sucre vanillé








Pâte : Battre les œufs entiers avec le sel et le sucre au fouet électrique jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux. Incorporer alors la farine et la levure sans insister puis le beurre ramolli. 



Étaler cette pâte dans les moules beurrés recouverts d'un disque de de papier sulfurisé au fond. Couper les abricots en quatre et les répartir sur la pâte. Enfourner 15 min à four préchauffé à 180°. 





Streusel : Mélanger la farine et les sucres puis ajouter le beurre moyennement ferme : frotter les ingrédients entre les mains pour obtenir un sable grossier (j'utilise la feuille du robot). 



Au bout de 15 min, le gâteau est levé mais pas encore cuit, le recouvrir alors uniformément du streusel et poursuivre la cuisson 25 min. Laisser refroidir et poudrer éventuellement de sucre glace. 


mardi 27 juin 2017

Baba ghanouj ou moutabal

Cette crème d'aubergine à la tahina est une entrée qui fait partie des mezze libanais, l'un des hors d'oeuvre préférés au Moyen-Orient. J'en prépare moins souvent que le caviar d'aubergine car c'est plus riche mais surtout parce que je ne sais pas m'arrêter : j'ai englouti la moitié du pot en trois secondes ....










Ingrédients
3 aubergines moyennes
2 gousses d'ail 
2 cs bombées de tahina
2 cs d'huile d'olive
1/2 jus de citron
Sel, poivre
Paprika

















Faire griller les aubergines de tous côtés au four pendant 20 min environ pour que la peau noircisse. C'est le léger petit goût de cramé qui va donner sa saveur caractéristique au baba ghanouj. Retirer la peau et laisser égoutter la pulpe. Dans un mixeur, mettre la pulpe, l'ail, le jus de citron, la tahina, l'huile d'olive, du sel et du poivre. Broyer pour obtenir une crème. Verser dans un bol, saupoudrer éventuellement de paprika et servir avec de la pita qui sort du four ...

lundi 26 juin 2017

Panzanella

La panzanella est une salade comme son nom l'indique à base de pain, que l'on trouve en Toscane. Autant de recettes que de familles et celle que j'ai goûtée à Regello était composée de poivrons, d'anchois et de pain grillé, réhaussée par une vinaigrette à base de jus de tomate, d'huile d'olive et de vinaigre de vin. Voici ma version. Il est préférable d'utiliser de bonnes olives noires mais je n'en avais plus. 







Ingrédients
3 tomates
3 poivrons
5 anchois
1 oignon rouge
1 gousse d'ail frais
Olives
100 g de pain de campagne rassis
Câpres
Vinaigre de vin
Basilic frais
Sel, poivre














Faire griller les poivrons au four jusqu'à ce que leur peau noircisse et boursoufle.



Couper le pain en petits cubes, les arroser de 2 cs d'huile d'olive et les dorer légèrement sous le gril. Peler les poivrons ainsi que les tomates. 



Disposer sur le plat de service, les tomates coupées, les poivrons détaillés en lanières, les anchois, les olives et les câpres, l'ail écrasé et l'oignon coupé (oublié sur la photo mais pas dans la liste des ingrédients), verser la vinaigrette, ajouter les feuilles de basilic ainsi que les croûtons.  
                              
Billet réalisé en partenariat avec la  maison Nicolas Alziari.

dimanche 25 juin 2017

Quiche à la pâte filo, scamorza fumée & tomates cerises

Après les beureks, il m'est resté des feuilles de pâte filo que j'ai utilisées en guise de pâte pour une quiche. Doré et croustillant à souhait. 















Pour un moule de 34 cm 
4 feuilles de pâte filo
12 tomates cerises
100 g de scamorza fumée
20 cl de crème liquide allégée
3 œufs
Basilic et menthe
25 g de beurre fondu
Sel, poivre











Couper les feuilles en deux dans la largeur, pour obtenir des rectangles légèrement plus grands que la taille du moule. 



Beurrer au pinceau les feuilles une à une et chemiser le moule en les superposant. Bien nourrir les angles. Garnir de scamorza râpée, des herbes fines ciselées et des tomates. Verser dessus  le mélange crème et œufs bien assaisonné. Cuire 30 min dans le bas du four préchauffé à 180°.

Démouler à quatre mains. 

samedi 24 juin 2017

Mes recettes deviennent les vôtres

Et un petit récapitulatif très varié avec des recettes pour tous les goûts et touts les climats ! 



Rillettes de sardines à l'ail des ours, l'Oliverie de Marie-Odile

Feuilles de vignes farcies, l'Oliverie de Marie-Odile

Poulet rôti à la bergère, les carnets d'Anne-Geneviève



Lasagnes aux épinards, Enivrées par les odeurs de cuisine

Purée de courgette, version jaune pour les carnets d'Anne-Geneviève

La cuisine d'ici et d'ISCA: Oranais à la pâte levée feuilletée

                              Tarte à la rhubarbe meringuée, les carnets d'Anne-Geneviève


vendredi 23 juin 2017

Omelette aux cagouilles

Une recette de la Nonna, extrêmement appréciée à la maison, j'ai des dingues d'escargots. Pour moi, c'est le graal, car ça va m'éviter de préparer des escargots à la bourguignonne en plein mois d'août, spécialité réclamée depuis toujours par mes enfants au retour des divers camps (sans compter les rognons de bœuf à l'ancienne pour le lendemain).  Que voulez-vous, ils sont comme leur mère, ils aiment faire ripaille, ils raffolent de la cuisine canaille. 














Pour 5 personnes
2 douzaines d'escargots très gros
10 œufs
2 gousses d'ail frais
Beurre
Sel, poivre
Persil, ciboulette














Battre les œufs assaisonnés en omelette. Faire mousser le beurre dans une poêle bien chaude. Lorsqu'il est presque noisette, faire dorer les escargots avec l'ail écrasé, ils doivent devenir légèrement croustillants. 



Ajouter le persil et la ciboulette ciselés (c'est Pierre qui a voulu rajouter la ciboulette, son herbe préférée). Verser les œufs et cuire le tout sans cesser de remuer comme pour l'omelette à la Lyonnaise


jeudi 22 juin 2017

Eclairs à la Chantilly & aux framboises

Je devais apporter le dessert pour un dîner et j'ai bien fait de reprendre l'excellente recette de "la popotte de Manue". Idée tout à fait adaptée à la saison : douceur légère et fruitée. 










Pour 13 éclairs garnis
250 g de framboises fraîches
250 g de Chantilly au mascarpone
Pâte à choux
62 g d'eau
62 g de lait
1 pincée de sel
1 cc de sucre
50 g de beurre en dés
75 g de farine
2 gros œufs
Présentation
Amandes effilées
1 œuf pour la dorure 
Sucre glace







Préparer la pâte à chouxSur une plaque recouverte de papier sulfurisé, dresser les éclairs de 7 à 8 cm de longueur à l'aide d'une poche à douille cannelée. 


Dorer à l’œuf battu en omelette et saupoudrer d'amandes effilées. 


Enfourner pour 20 à 25 min dans le bas du four (les amandes effilées ont tendance à brûler), les éclairs doivent être bien cuits et bien secs sous peine de dégonfler. 


Préparer la crème fouettée au mascarpone. Ouvrir les éclairs en 2 (2/3, 1/3) puis ranger 3 framboises. 


Garnir les éclairs de crème fouettée, toujours à l'aide d'une poche à douille cannelée. 


Ajouter 3 autres framboises sur le dessus, recouvrir avec le chapeau en l'inclinant légèrement et poudrer de sucre glace.

mercredi 21 juin 2017

Fougasse à la tapenade noire

Pour mes goûteurs, les fougasses doivent impérativement comporter des olives et vraiment beaucoup d'olives. Pierre préfère cette version à la tapenade car "on est sûr de tomber sur des olives, ce qui n'est pas le cas avec la fougasse aux olives entières". Avec l'huile contenue dans la recette, évidemment c'est ultra moelleux et croustillant à la fois. D'ailleurs Cher et tendre s'est fait sa réserve personnelle au congélateur...









Pour 8 fougasses
1 kg de farine
3 cc de levure boulangère 
600 g d'eau
15 g de sel 
60 g d'huile d'olive
1 cc de poivre noir
2 cs d'origan
Tapenade maison












Dans le bol du robot muni du crochet pétrisseur, verser la farine tamisée puis la levure, l’huile, l’origan, le sel et le poivre. Actionner l’appareil, verser petit à petit l’eau et pétrir lentement pour absorber tout le liquide. Donner du corps, soit environ 8 min. La pâte ne doit pas être collante. Couvrir et laisser lever 1 h (plus longuement en hiver). Diviser la pâte en 8 boules. 



Étaler chaque pâton en un disque que l'on tartine de 2 cc de tapenade. Replier en demi lune et former des entailles à l'aide d'une corne. Façonner 8 feuilles de cette manière et les déposer sur 4 plaques recouvertes de papier sulfurisé. Les couvrir et les faire lever une bonne heure.


Préchauffer le four à 250°. Enfourner les plaques deux par deux et les intervertir à mi cuisson. Elles doivent rester blond pâle.


mardi 20 juin 2017

Beureks arméniens

Rien de plus facile à faire et vraiment rapide. Quand j'étais étudiante, je les plongeais dans un bain de friture, divin mais beaucoup plus riche ! Croustillants à souhait, ces beureks cuits au four, escortent à merveille quelques dolmas, du caviar d'aubergine, un tzatziki, du tarama ... On s'y croirait ! 












Pour 11 beureks
Pâte filo
200 g de feta
2 cs de persil haché
1 gros œuf
100 g de beurre
Poivre















Mélanger soigneusement la feta avec l’œuf entier, le persil et le poivre. Ne pas saler, la pâte et la feta le sont suffisamment. Faire fondre le beurre au micro-ondes. 



Dérouler le paquet de feuilles et le poser devant soi. Beurrer légèrement au pinceau la feuille du dessus, la plier en trois, dans le sens de la longueur. Déposer une noix de farce (l'équivalent d'une cuiller à dessert) dans l'angle de la feuille pliée.


Rabattre l'angle de droite, puis l'angle de gauche, 

pour obtenir un joli triangle que l'on pose sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. 

Enfourner à four préchauffé à 180° pour 20 min. Laisser refroidir sur du papier absorbant. 



lundi 19 juin 2017

Salade de gésiers aux pignons, champignons & petits croûtons

Une fois que les gésiers sont confits, on prépare cette salade gourmande en un rien de temps. On peut ajouter un peu de roquefort, quelques noisettes ... Lorsque je confis des gésiers, j'en prépare deux kilos d'un coup. J'ai donc ensuite tout le loisir d'apporter des variantes aux salades. 










Ingrédients
Gésiers confits maison
Mesclun
Ail frais
Huile d'olive
Vinaigre de Xérès
Sel, poivre
Ciboulette
Pignons de pin
Champignons frais
Petits croûtons à l'ail













Préparer la vinaigrette, faire dorer les pignons à sec dans une poêle. Disposer un peu de salade assaisonnée sur une assiette, ajouter les gésiers réchauffés dans leur graisse ou encore mieux poêlés : ils deviendront croustillants. Compléter avec les pignons dorés, les champignons émincés, la ciboulette ciselée, sans oubliés les croûtons tout chauds.

dimanche 18 juin 2017

Dolmas au riz

J'ai toujours préparé moi-même les feuilles de vigne farcies au riz mais à la maison comme il n'y a que moi qui en consomme, l'occasion d'en faire se présente rarement et surtout je n'y pense pas.  J'avais découvert ces petites merveilles lors de deux voyages successifs en Turquie, je n'ose pas dire en quelle année ...
  










Ingrédients

125 g de riz rond

125 g de feuilles de vigne au détail
35 g de pignons
35 g de raisins de Corinthe
Huile d'olive
1 jus de citron
Sel et poivre
1 gros oignon
1/2 botte de persil
1 cc de menthe fraîche
1 pincée de cannelle
Présentation
1 citron en rondelles







Rincer les feuilles de vigne et les faire blanchir 5 min en veillant à ce qu'elles soient bien les unes sur les autres. Les égoutter soigneusement et les laisser refroidir. Faire légèrement dorer les pignons dans l'huile puis ajouter l'oignon râpé. Lorsqu'il est transparent, verser le riz et bien faire revenir le tout. Incorporer les raisins secs, assaisonner. Mouiller avec 7 cl d'eau, le riz va absorber immédiatement le liquide, ajouter les herbes, retirer du feu. Le riz doit être encore croquant.


Rouler les dolmas : placer une feuille côté nervure face à soi, couper la tige. Farcir de deux  petites cuillères à café le centre de la feuille. Rabattre les 2 côtés puis rouler pour former un petit boudin.


Tapisser un sautoir de feuilles de vignes restantes, et ranger les dolmas en cercle bien serrés afin d'éviter qu'ils ne s'ouvrent à la cuisson. Verser à peine 2 verres d'eau (les dolmas ne doivent pas être noyés), un jus de citron et un trait d'huile. 


Bloquer le tout avec une assiette. Poser le couvercle et laisser cuire 45 min à feu très doux. Vérifier éventuellement qu'il reste suffisamment de liquide dans la marmite. 


Laisser refroidir et présenter avec des quartiers de citron. 

Le fait-maison n'a rien à voir.